FT-CI

Un exemple d’internationalisme ouvrier

De Zanon en Argentine à l’usine Ceramica Cleopatra en Egypte !

18/11/2012

Nous reproduisons ci-dessous la déclaration de solidarité du SOECN [1] et des ouvriers de Zanon, usine de céramique sous contrôle ouvrier en Argentine, adressée aux travailleurs en lutte de l’usine Ceramica Cleopatra en Égypte.

Située ã Ain Sukhna, dans le gouvernorat de Suez, Ceramica Cleopatra est l’une de plus grandes usines de carrelage d’Égypte, avec plus de 5.700 ouvriers. Le groupe qui possède des usines dans plusieurs villes, notamment ã Ramadan City, prés du Caire, exporte vers cent pays différents. En février dernier, les travailleurs de l’usine de revêtement céramique d’Ain Sukhna ont occupé l’usine pendant dix-sept jours pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail. Ils exigeaient une compensation salariale, entre autres, car ils manipulent des matières premières très toxiques, certaines ayant même été interdites en Europe car elles sont cancérigènes et toxiques. La mobilisation des travailleurs vise aussi leur patron, Mohammed Aboul Enein, proche de Moubarak, ancien député du Parti National Démocratique et impliqué dans la répression des manifestants de la Place Tahrir pendant la « Bataille des chameaux » en février 2011 [2].

Neuquén-Argentine, le 9 novembre 2012

Cher-e-s camarades ouvrier-e-s céramistes de l’usine Ceramica Cleopatra,

Nous sommes à l’autre bout de la planète, mais nous voulons vous envoyer toute notre solidarité, et exprimer tout notre soutien ã nos frères de classe en lutte.

Des milliers de kilomètres nous séparent, des frontières artificielles ont été créées par les capitalistes, nous avons des cultures et des traditions différentes, mais nous avons quelque chose qui nous unit : nous, travailleurs du monde, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons, sommes réunis par le fait d’être la seule classe qui produit des richesses. C’est nous qui faisons tourner le monde !

Rien ne peut fonctionner sans travailleurs : ni les machines, ni les transports, ni les banques. Aucun pays ne peut fonctionner sans nous. C’est pour cette raison que nous saluons la lutte que vous êtes en train de mener, afin de défendre vos postes de travail et vos droits. C’est la même lutte que nous menons en Argentine, pour que ça ne soit pas aux travailleurs de payer les crises capitalistes.

Nous sommes ouvrier-e-s d’une usine de carrelage en Patagonie, au sud de l’Argentine. Face à la crise de l’année 2001, nous avons occupé l’usine Zanon et nous avons redémarré la production sous le contrôle des travailleurs. Pour cela, il a fallu mener une énorme bataille, en nous organisant collectivement. Chaque ouvrier et chaque ouvrière a pris une responsabilité et nous avons créé des commissions de travail.

Nous avons récupéré notre syndicat des mains de la bureaucratie, pour le transformer en un outil qui nous a servi ã diffuser notre lutte et ã entraîner le soutien et la solidarité de milliers de travailleurs et d’étudiants. Nous l’avons toujours dit : ce ne sont pas les ouvriers qui provoquent ces crises. Ce n’est pas ã nous d’en payer les conséquences ! Si les capitalistes ne sont pas capables de maintenir le fonctionnement d’une usine, les travailleurs et les secteurs exploités doivent montrer une alternative : l’expropriation et l’étatisation sans indemnités ni rachat, et la production sous contrôle ouvrier de toute usine qui ferme ou licencie, afin de mettre l’usine au service de la communauté. En ce sens, nous défendons la perspective d’un projet de travaux publics pour construire les logements dont ont besoin des milliers de familles qui habitent entassées ou dans des conditions précaires. Fermer une usine est un crime. Nous faisons porter la responsabilité de notre situation au patron, mais aussi aux gouvernements. Ils ont aussi la responsabilité de maintenir les usines en fonctionnement.

Cela fait onze ans que nous occupons l’usine et que nous la faisons fonctionner sous le contrôle des ouvrier-e-s. Récemment, nous avons réussi par notre lutte ã ce que le gouvernement de la province de Neuquén exproprie l’usine et la donne aux travailleurs sous la forme d’une coopérative. Ce n’est pas notre programme, mais c’est ce que nous avons réussi ã arracher avec notre lutte.

Avec l’ensemble des camarades faisant partie du regroupement "Marron", qui constitue la force dirigeante de notre syndicat, et nous suivons de près le processus révolutionnaire dans votre pays. Nous avons aussi fêté la victoire de la Place Tahrir qui a réussi ã faire tomber le dictateur. Nous avons confiance en la capacité des ouvriers pour passer à l’action et s’organiser eux-mêmes.

Nous sommes conscients du fait que ce processus est ã mi-chemin, que les grandes entreprises continuent ã imposer leur loi, et que les travailleurs et la jeunesse opprimée continuent ã vivre dans les mêmes conditions économiques d’inégalité sociale et d’exploitation. Mais nous sommes également conscients de l’importance de l’expérience que vous avez dû vivre pendant ces dernières années. Nous savons que vous allez vous battre pour arracher ce qui est ã vous.

Nous sommes des milliers de travailleurs et d’organisations ã nous intéresser ã ce qui se passe dans votre pays : votre lutte est notre lutte aussi ! Et comme le disent les statuts de notre syndicat céramiste de Neuquén : « Les travailleurs n’ont pas de frontières ». La lutte des classes partout dans le monde nous réunit. Nous nous battons contre le même ennemi : les puissances impérialistes et leurs alliés et complices dans chacun de nos pays, les grandes entreprises et leurs gouvernements qui défendent les patrons.

Camarades ouvriers céramistes de Ceramica Cleopatra, nous vous envoyons cette lettre de façon ã nous présenter et ã saluer votre lutte. Nous restons ã votre disposition pour vous apporter l’aide dont vous auriez besoin, pour répondre ã vos questions et pour vous envoyer du matériel (revues, brochures, vidéo...) et plus d’information afin que vous puissiez mieux connaître notre expérience.

Nous pouvons vous la faire parvenir ã partir de nos amis en France et en Allemagne.

Vive la lutte de nos frères et sœurs de Ceramica Cleopatra !

Agrupación Marrón Ceramista
Commission Directive du syndicat Céramiste de Neuquen (SOECN)

Secrétaire général : Marcelo Morales

Secrétaire adjoint : Natalio Navarrete

Presse et diffusion : Zulma Morales et Elisa Cisterna

Députés ouvriers céramistes pour le Front de la Gauche et des Travailleurs (Frente de Izquierda y de los Trabajadores) : Alejandro Lopez et Raul Godoy

  • NOTAS
    ADICIONALES
  • [1Syndicat des Ouvriers et des Employés Céramistes de la province de Neuquén, syndicat auquel sont affilés l’ensemble des travailleurs de la branche revêtement céramique et carrelage de la province de Neuquén, dans le Sud de l’Argentine, et dont les ouvriers de Zanon sont les représentants les plus connus, notamment à la suite du film « The Take » (2004) de Naomi Klein.

    [2On se référera notamment au webdocumentaire de Labournet.tv de J. Metwaly et P. Rizk, « Strike at Ceramica Cleopatra », http://en.labournet.tv/video/6354/s...

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)