FT-CI

Sujets Clefs

Grèce : « Gouvernement de gauche » ou « gouvernement du travailleurs"





  • LA POLITIQUE À COLIN-MAILLARD ?

    Grèce, après la catastrophe. Discussion avec l’ancienne majorité du NPA et son courant international

    23.08.2015 Cette fin du mois d’août est marquée par l’annonce de la démission de Tsipras et l’appel ã des élections anticipées dont il veut faire l’occasion de raffermir sa base parlementaire, ainsi que par l’adoption, pure formalité, du plus dur mémorandum depuis le début de la crise grecque au sein des Etats membres de l’Union européenne. Après la capitulation définitive du premier Ministre et de la direction majoritaire de Syriza il y a un peu plus d’un mois, dans le cadre d’une spectaculaire trahison du mandat qui leur avait été ã nouveau confié ã travers le « non » au référendum du cinq juillet, les nouvelles qui nous arrivent de Grèce ne servent désormais aux médias dominants qu’à marquer les nouveaux épisodes de cette défaite. Comme ce mardi, l’annonce morbide de la privatisation des 14 aéroports intérieurs du pays au bénéfice d’un grand groupe allemand, qui assure qu’il en tirera des profits dès la première année.

    Auteur Guillaume Loïc | ORGANISATION Courant Communiste Révolutionnaire du NPA
  • GAUCHE RADICALE GRECQUE

    Syriza, sa crise et son aile gauche

    17.07.2015 Le vote au sein du Parlement grec concernant le nouveau mémorandum a dévoilé au grand jour la crise ouverte au sein du parti d’Alexis Tsipras. Sur les 149 députés de Syriza, 32 ont voté contre, 6 se sont abstenus, deux autres s’étant absenté. Il s’agit de l’énième symptôme de la crise du parti et de son aile gauche. Mais gauche… jusqu’à quel point ?

    Auteur Josefina Martinez | ORGANISATION CcC (Clase Contra Clase/ Classe contre Classe) de l’État Espagnol
  • APRÈS « L’ACCORD » AVEC L’EUROGROUPE

    Capitulation de Tsipras. La fin d’une illusion

    15.07.2015 Malgré la victoire écrasante du « Non » à l’austérité lors du référendum du 5 juillet, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a capitulé face aux exigences de la Troika. Il a fini par céder au chantage et par accepter un plan d’austérité très dur en échange d’un nouveau « sauvetage » de la Grèce. Les prochains jours seront un test pour savoir si Syriza réussira ã passer ce cap, indemne, et ã survivre à la trahison du mandat populaire. Pour ce qui est, en revanche, de l’expérience d’un gouvernement « anti-austérité », l’illusion touche ã sa fin.

    Auteur Claudia Cinatti | ORGANISATION PTS (Partido de los Trabajadores Socialistas/ Parti des Travailleurs Socialistes) d’Argentine
  • Restructuration de la dette grecque

    Les raisons de fond des désaccords entre les Etats-Unis et l’Allemagne

    11.07.2015 Le dossier grec est devenu un objet de tension et de discussion entre Berlin et Washington. C’est que face à l’enlisement de la crise grecque, Washington n’est plus disposé ã abandonner ce dossier devenu sensible aux technocrates de l’UE. Il a ainsi activé plusieurs leviers afin de faire entendre sa voix. . Le premier, c’est le FMI, dont il est le membre le plus influent. Christine Lagarde qui dirige l’institution a demandé ã ce que la dette grecque soit restructurée, prenant soin de rappeler que c’était la position défendue par le FMI depuis longtemps.

    Auteur Juan Chingo | ORGANISATION Courant Communiste Révolutionnaire du NPA
  • UN SCRUTIN SOUS HAUTE TENSION

    Grèce. A deux jours du référendum le « oui » et le « non » rassemblent massivement

    04.07.2015 25.000 personnes selon la presse et la police grecque, surement au moins le double, se sont rassemblées vendredi 3 juillet en face du parlement hellénique pour dire « NON » aux injonctions de la Troïka. Presque autant, ã quelques mètres de là , manifestaient pour le « OUI ». Expression des pronostics serrés pour le vote de dimanche, ces rassemblements sont aussi la traduction d’un processus de polarisation de la société grecque.

    Auteur Philippe Alcoy | ORGANISATION Courant Communiste Révolutionnaire du NPA
  • La question féministe : réformistes vs révolutionnaires

    Syriza, Podemos, les révolutionnaires et les femmes

    22.02.2015 Syriza est critiqué pour l’absence de femmes dans son gouvernement. De même, Podemos, dans l’Etat espagnol, a reçu de nombreuses critiques de féministes sur les contradictions entre son discours et sa pratique face à l’agenda des mobilisations pour l’égalité de genre. Ces deux organisations politiques sont considérées comme la gauche radicale par des millions de personnes. Mais en quoi l’importance que nous donnons, en tant que révolutionnaires, à la lutte contre les oppressions et pour l’émancipation des femmes diffère-t-elle de la vision de ces organisations ? Pourquoi les « questions de genre » ont-elles une importance fondamentale pour le marxisme révolutionnaire ?

    Auteur Andrea D’Atri , Flora Carpentier
  • Entre chantage de l’Eurogroupe et fuite des capitaux

    Plus que jamais avec le peuple grec et pour l’annulation de la dette

    20.02.2015 La « Troika », formée par le FMI, l’UE et la BCE accentue ses pressions pour que le gouvernement grec accepte de poursuivre le plan d’ajustement de 2012, et qu’il utilise l’argent pour le paiement de la dette usuraire. La solidarité internationale avec les travailleurs et le peuple grec est plus nécessaire que jamais.

    | ORGANISATION PTS (Partido de los Trabajadores Socialistas/ Parti des Travailleurs Socialistes) d’Argentine
  • Exigeons l’annulation de la part de la dette grecque détenue par la France !

    Face au coup de force de la BCE et les tergiversations de Tsipras, solidarité avec les travailleurs et le peuple de Grèce !

    06.02.2015 Mercredi 4 février la Banque Centrale Européenne (BCE) a décidé de mettre la pression sur le gouvernement grec dirigé par Syriza : elle a décidé de ne plus accepter les obligations émises par la Grèce comme garantie pour offrir de la liquidité aux banques grecques tant que le pays ne serait pas arrivé ã conclure un accord avec ses « partenaires » européens sur sa dette. Une action scandaleuse qui vise ã obliger le gouvernement de Tsipras ã continuer ã appliquer des mesures d’austérité contre les classes populaires et les masses du pays.

    Auteur Philippe Alcoy
  • Vers des élections anticipées en Grèce

    Entre les expectatives de l’électorat populaire et de la jeunesse et le tournant « réaliste » de Syriza

    06.01.2015 Le théâtre Keramikos, ã Athènes, affichait salle comble, lundi 29 décembre. Alexis Tsipras, leader de Syriza et candidat au poste de Premier ministre y prenait la parole à la suite de l’annonce de la dissolution de la Vouli, le Parlement grec, et de la convocation ã des élections anticipées le 25 janvier. Si la foule, massée devant le théâtre témoigne du fait que la formation de Tsipras a le vent en poupe et devrait arriver en tête du prochain scrutin, son discours indique, quant à lui, combien le programme réformiste et keynésien de Syriza a évolué et s’est encore plus affadi au fur et ã mesure où la Grèce s’est retrouvée toujours plus prise en tenaille entre la crise et les exigences de la Troïka, relayées par les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir sur fond de crise politique et sociale.

    Auteur Ciro Tappeste | ORGANISATION CCR-4 Courant Communiste Révolutionnaire - Plateforme Z dans le NPA
  • La Grèce après les élections du 25 mai

    Syriza a gagné et maintenant quoi ?

    07.06.2014 Dimanche 25 mai dernier a eu lieu une triple élection en Grèce (européennes, municipales et régionales). Celles-ci impliquaient des enjeux politiques importants concernant notamment le futur du gouvernement Nouvelle Démocratie-PASOK. Avec près de 27% des voix, Syriza arrive en tête pour la première fois dans une élection nationale et gagne clairement les européennes (ND ne recueille que 23% des voix) [1]. Cependant, cette victoire fêtée et mise en avant par plusieurs courants politiques, y compris d’extrême-gauche, au niveau international doit être relativisée. En effet, bien que la formation dirigée par Alexis Tsipras réussi ã gagner la région d’Attique, la plus peuplée du pays, les partis de la coalition au pouvoir gagnent 9 des 13 régions grecques [2]. Sur le plan des municipalités, Syriza a été incapable de gagner au moins une des grandes villes du pays (Athènes et Thessalonique étant acquises par des candidats dits « indépendants » mais soutenus par le gouvernement).

    Auteur Philippe Alcoy | ORGANISATION CCR-4 Courant Communiste Révolutionnaire - Plateforme Z dans le NPA
    .. (14)

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)