FT-CI

Visite de Raul Godoy aux ouvriers de Vio.Me en Grèce

Zanon-Vio.Me : "Une rencontre porteuse d’un grand futur"

30/05/2013

Zanon-Vio.Me :

Les travailleurs de Vio.me ont décidé de se battre corps et âme et de ne pas accepter les licenciements : ils ont mis leur usine ã produire sous contrôle ouvrier ! Un exemple de lutte et de résistance pour tous les travailleurs !

Par Raul Godoy

L’arrivée à l’usine Vio.me a été l’un des moments les plus émouvants de ma tournée en Europe. Nos cœurs palpitaient à l’idée de cette rencontre au beau milieu d’une Grèce frappée par un chômage qui dépasse les 30%.

Face au panorama de locaux commerciaux désaffectés et aux milliers de travailleurs et d’enfants convertis en vendeurs ambulants, un noyau dur d’ouvriers dans une petite usine s’est levé pour dire STOP ! Ils ne se sont pas résignés ã accepter la fermeture de leur usine et sont restés pour résister aux licenciements, défiant le sens commun, défiant le chômage. Ce groupe d’ouvriers soutenu par un réseau de solidarité est en train de donner un exemple de taille pour des milliers, des millions de travailleurs. Il y a quelques mois, quand une amie allemande nous a demandé d’écrire une lettre depuis Zanon aux ouvriers d’une usine en Grèce, nous nous sommes demandé en quoi quelques mots sur un bout de papier envoyé depuis un endroit si éloigné et inconnu, avec tant de différences culturelles, pourraient aider. Ça a été une immense surprise d’entendre de la bouche d’un ouvrier toute l’importance que ces mots avaient eue, comment ils les avaient remplis d’émotion et de force, combien ils s’y étaient identifiés et s’étaient sentis épaulés… ça nous a donné les larmes aux yeux. Avec si peu, on peut tant apporter ã une cause si on se parle franc !

D’entrée de jeu, la rencontre s’est passée comme si on se connaissait depuis toujours. J’ai pu voir sur chaque visage, dans chaque geste, dans leurs mots exprimant leurs doutes, leurs peurs, leur colère et leur détermination, les visages, les gestes et les sentiments de chaque ouvrier de Zanon. A les entendre, j’avais l’impression d’entendre mes camarades 11 ans plus tôt. J’aurais pu attribuer le prénom de chaque ouvrier de Vio.me ã un ouvrier de Zanon. Ils m’ont fait ressentir immédiatement que j’appartenais à leur lutte. Je ne m’étais pas rendu compte que j’étais déjà l’un des leurs. Pourtant on dit toujours, on l’a même inscrit dans les statuts de notre syndicat céramiste, que la classe ouvrière n’a pas de frontière. Mais le constater de ses propres yeux, face ã des ouvriers en pleine ébullition politique, c’est une expérience formidable.

Avoir les mêmes préoccupations, parler la même langue, celle de la lutte contre le patronat, tout en ayant ã affronter le pouvoir politique qui soutient le patronat : ministères, « justice », fonctionnaires, gouvernements… cela crée des liens profonds entre nous. Nous avons échangé pendant plus de 4 heures. Ensuite, nous avons donné une conférence devant un auditoire rempli de camarades.

Nous avons dit clairement que nous pouvons tous donner notre avis sur Vio.me, que nous pouvons tous parler de son futur, de ce qui joue en sa faveur ou ã son encontre. On peut débattre si l’on veut une coopérative, l’autogestion ou d’autres variantes, mais comme en Argentine en 2002, ce qui compte par-dessus tout, c’est de défendre cette gestion ouvrière. On peut continuer ã débattre, mais ça sera totalement différent si Vio.me tient debout ou non. En Argentine, notre slogan pour défendre les usines occupées-récupérées, c’était : « s’ils s’attaquent à l’une, ils s’attaquent ã toutes ». Aujourd’hui la défense de la gestion ouvrière de Vio.me doit être l’étendard de lutte de toute l’avant-garde en Grèce, et doit de cette façon parvenir ã recueillir le soutien de la population. La lutte de Vio.me est grande car elle soulève une perspective différente, elle ne se résigne pas face aux licenciements et aux fermetures d’usine. L’occupation et la remise en production de toute usine qui ferme ou licencie est un outil puissant pour donner un horizon aux travailleurs d’Europe. Et pas seulement ã ceux de Grèce.

Nous prenons cette lutte ã bras le corps, comme notre propre lutte. Ces embrassades, ces accolades fraternelles ont témoigné d’une rencontre chargée d’avenir.

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)