FT-CI

Francia | Le mépris de classe du président démasqué

Hollande et les "sans-dents"

05/09/2014

Hollande et les

Avec le taux d’impopularité record pour un président de la V e république (13% d’opinions favorables) et embourbé dans une profonde crise politique, François Hollande n’avait pas besoin d’un scandale supplémentaire. Pourtant, le 3 septembre, la presse révélait des extraits du livre de son ex-compagne, Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment. Elle y raconte non seulement sa vie de « première dame » pendant 18 mois, sa rupture avec Hollande, ses déceptions et humiliations, mais elle révèle également le mépris que le président exprimait ouvertement envers les classes populaires.

Les "sans-dents"

Une des révélations les plus scandaleuses de Trierweiler est sans aucun doute quand elle faire référence au mépris de Hollande envers les pauvres. En partant de la revendication de ses origines modestes, fille d’un père handicapé sans emploi et d’une caissière de patinoire, elle raconte ainsi la rencontre entre sa famille et le président. Alors que toute la famille était réunie pour le repas de Noël, Hollande se tourne vers Trierweiler et commente : « Elle n’est quand même pas jojo la famille Massonneau ». L’ex-compagne dit avoir reçu cette phrase comme une « gifle », à laquelle elle répond dans son livre : « Pas jojo la famille Massonneau ? Elle est pourtant tellement typique de ses électeurs ! » ; Avant de conclure sans mâcher ses mots : « Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé : “les sans-dents” très fier de son trait d’humour ».

Que les dirigeants d’un parti bourgeois comme le PS méprisent les plus modestes de la société n’est un secret pour personne. Mais disposer d’un témoignage aussi fiable de ce dédain peut se révéler plus que dangereux, plus encore dans un moment où le gouvernement se retrouve aussi fortement affaibli. Par ailleurs, comme le souligne Trierweiler, il s’agit d’une attaque directe contre une partie de l’électorat traditionnel du PS. Raison de plus pour que les « sans dents » démontrent dans les rues, les entreprises et les lieux d’étude de quoi ils sont capables contre cette caste politique arrogante qui dirige l’État impérialiste français.

Un président ridiculisé

Le mépris de classe n’est pas le seul aspect de la personnalité de Hollande qu’a révélé Trierweiler. On peut lire également ã travers son témoignage ã quel point le personnage est dépendant des enquêtes d’opinion et de ce que disent les journalistes : « il tient ã sa popularité comme ã une drogue dure [et] se laisse influencer par ce qui est écrit, dit, commenté ».

Trierweiler le présente aussi comme déloyal lorsqu’elle aborde leur rupture, après que sa relation avec Julie Gayet ait été confirmée, alors qu’il lui promettait qu’il ne s’agissait que de « fariboles ». En lien avec cette affaire, l’ex-première dame raconte les tentatives obsessionnelles du président, à la limite du harcèlement, pour qu’elle revienne vers lui, le peignant y compris comme un irresponsable : « François Hollande lui envoyait des fleurs, multipliait les invitations ã dîner et envahissait son téléphone de messages. (...) Jusqu’à vingt-sept en une journée, certains datés du jour de commémoration du D-Day [jour du débarquement] quand le président de la République accueillait Barack Obama et Vladimir Poutine [en pleine crise ukrainienne] » (Le Monde, 3/9).

Au-delà des révélations scandaleuses de l’ouvrage et du coup supplémentaire qu’il représente pour le gouvernement, il s’agit d’une démonstration de plus de la décomposition du personnel politique de la bourgeoisie française. Cela est d’autant plus vrai qu’il s’agit du discrédit de la figure centrale de la cinquième république : le président.

05/09/2014

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)