FT-CI

Syriza à l’épreuve du pouvoir

02/09/2014

Syriza à l’épreuve du pouvoir

Lundi 1er septembre, Rena Dourou, membre du parti de gauche réformiste Syriza est entré en fonctions dans la région de l’Attique, ce qui constitue pour ce part de gauche la première expérience de pouvoir ã cette échelle -l’Attique étant la région la plus étendue et la plus peuplée de Grèce.

Rena Dourou les avait tous surpris en occupant la première place avec 50,8% des voix, le 25 mai, face au président sortant, un socialiste qui comptait sur l’appui du gouvernement de coalition mené par Antonis Samaras. Sa victoire dans la région athénienne a acquis une portée symbolique dans la mesure où elle décourage la classe bourgeoise et entérine la crise de son hégémonie politique.

En parallèle, son élection a suscité de grandes attentes pour les travailleurs et les secteurs populaires dans un contexte où Syriza, face à la débâcle gouvernementale, appelle ã des élections législatives anticipées. Ce qui transparaît notamment dans les scènes de liesse ã Ano Liosia, quartier populaire de la périphérie athénienne, où Rena Dorou a prêté serment dans un gymnase, mercredi 27 août, lors d’une cérémonie aux accents populaires soigneusement préparée.

Cependant, ã quelques jours de la passation de pouvoir, la dirigeante de gauche a déjà affiché la prudence avec laquelle elle s’apprête ã diriger l’administration régionale. Concernant le chômage qui frappe 30% de la population active de l’Attique, Mme Dorou a par exemple rappelé :

« Je n’ai jamais promis que j’allais résoudre le problème du chômage. J’ai dit que j’essaierai d’assigner des fonds européens aux projets qui n’aggravent pas le chômage. Ceci montre ã quel niveau je place la barre... Je sais que ce discours peu romantique a déstabilisé certains membres du mouvement, mais j’ai travaillé pendant treize ans dans le privé, et je suis réaliste ».

Au cas où elle n’aurait pas été assez claire, elle ajouta : « Je vais travailler dans le respect des valeurs de la gauche que je représente, mais lorsqu’on est à la tête d’une région, il faut se montrer pragmatique ».

C’est une preuve supplémentaire de la « social-démocratisation » rapide de Syriza et de son virage ã droite, avec ses réunions de plus en plus fréquentes et chaleureuses avec l’Association des Patrons de l’Industrie Grecque.

Lorsque, dans plusieurs pays européens, et notamment l’Espagne, d’énormes espoirs sont placés dans l’émergence de mouvements de la gauche réformiste- tel PODEMOS, qui a remporté plusieurs élections municipales- il est bon de se tourner vers les avancées en Grèce de ces politiques, pour en constater les limites. Tant que la bourgeoisie n’hésitera pas ã se décharger brutalement du poids de la crise sur les travailleurs, comme le démontrent les reculs réactionnaires subis depuis le début de la crise en Grèce et en Espagne, la nouvelle gauche réformiste n’offrira que des mesures timorées qui ne soulageront ni ne résoudront les maux dont souffre la population.

02-09-2014

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)