FT-CI

« Au sommet », ils se font la guerre, mais ils sont d’accord pour écraser « ceux d’en bas »

Retour sur l’affaire Jouyet-Fillon

19/11/2014

Retour sur l’affaire Jouyet-Fillon

Nous n’en sommes ni à la première, ni à la dernière de ces « affaires » au sommet de l’Etat qui nourrissent la une des journaux écrits ou télévisés. L’affaire Jouyet-Fillon, dernier avatar de ce roman ã épisodes quasi quotidiens, mériterait ã peine que nous en parlions si elle ne prenait un caractère particulièrement emblématique au moment où des jeunes, légitimement révoltés par le crime d’Etat perpétré contre Rémi Fraisse, se font durement réprimer physiquement et juridiquement.

La magouille au sommet : « mensonge, complot et trahison au pays de la bourgeoisie »

L’affaire se passe entre deux hauts personnages : François Fillon, ex-premier ministre et présidentiable en 2017 et Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Élysée, ami de 30 ans de Hollande. C’est une déclaration du Monde du 8 novembre qui met le feu aux poudres en révélant la collusion entre Fillon et Jouyet : lors d’un déjeuner privé, l’ex-premier ministre, a demandé au secrétaire général de l’Elysée « d’intervenir auprès du parquet afin d’accélérer les procédures judiciaires en cours » à l’encontre de Sarkozy. Histoire de faire baisser la cote de l’autre, voire de l’anéantir, ã défaut de pouvoir remonter la sienne. Immédiatement, Jouyet et Fillon démentent, chacun de leur côté. Mais les preuves sont là  ; les journalistes les tiennent ã disposition et en livrent une partie. Il s’agit d’un enregistrement réalisé lors d’un entretien avec Jouyet. Il est acculé au démenti de son propre démenti, c’est-à-dire à l’aveu public de son mensonge. Pour quelqu’un qui se proclame bon catholique, la transgression de la morale chrétienne est patente ! L’UMP de son côté, ne tarde pas ã crier au complot et au scandale et réclame la démission de Jouyet. Quant ã Hollande, il n’ose pas se plaindre d’avoir encore plus de mal ã gérer cet « ami de 30 ans » que ses ennemis patentés… Finalement, rien que de très banal, dans les rangs des politiciens bourgeois.

La transgression des us et coutumes de la presse bourgeoise : des journalistes livrent leurs sources

Ce qui est moins banal, ce sont les rapports entretenus entre le pouvoir et la presse ã cette occasion. Ce scandale a mis en exergue, tout en y faisant exception, la pratique de ce que l’on appelle dans le jargon journalistique le « off the record ». Cette pratique très courante et admise comme une sorte de règle consiste ã recueillir « ã huis clos » des informations dont la source ne sera pas révélée.

En cas de démenti, l’usage veut que le journaliste, pour « prouver sa bonne foi » se contente de dire qu’il détient la preuve. Il ne fournira la preuve que pour « démontrer la véracité » de ce qu’il a énoncé, notamment dans le cadre d’une démarche judiciaire. En l’occurrence les confidences du Secrétaire Général de l’Elysée seraient habituellement restées anonymes. Mais le démenti a provoqué la réaction immédiate des deux journalistes du Monde incriminés, Gérard Davet et Fabrice Lhomme qui ont alors fait usage de leurs preuves et de leurs sources. Cet épisode remet le doigt sur un phénomène qui est connu mais devient de plus en plus évident : l’intrication des rapports entre les médias et le pouvoir politique. La pratique même du « off » qui est une forme de « protection » indique l’influence décisive dont peuvent jouir les professionnels de l’information en choisissant qui ils protègent, ou ne protègent pas, ce qu’ils cachent ou ce qu’ils révèlent, jusqu’où et quand.

La bourgeoisie ne se trompe pas de guerre, nous non plus…

A l’image de l’imbroglio magouilleur monté par Fillon et Jouyet contre Sarkozy, et des remous qu’il provoque, la guerre entre les « politiques » avides de pouvoir, est à la fois cynique, impitoyable mais sans grands dommages pour eux : une dénonciation dans la presse, une démission forcée, une mise à l’écart temporaire pour mieux revenir aux affaires après, des pénalités parfois ou quelques jours de prison dorée, un avenir politique plus ou moins brillant qui décline… d’une certaine manière c’est la guerre en dentelles…

Les bourgeois ne se trompent pas de camp. La vraie guerre, ils la réservent à leurs ennemis de classe. Pour les jeunes des lycées, les étudiants, particulièrement ceux des quartiers défavorisés, qui expriment leur colère face à l’innommable assassinat « d’un des leurs », Rémi, c’est au contraire la répression qui grandit chaque jour en violence : une bourgeoisie horrifiée qui tremble devant les « casseurs », un gouvernement qui dresse sa meute de policiers montés ã cheval devant les grilles d’un lycée, une presse ã charge qui dénonce, tronque, amplifie ã dessein les images et les propos, une justice qui manie l’arme de la garde ã vue et des peines d’emprisonnement. Que les bourgeois se battent entre eux, tant mieux… cela ne peut que les affaiblir, même si on connaît leur capacité ã s’en sortir. Mais dans notre propre camp, nous ne devons pas laisser faire. Se dresser fermement contre la répression est devenu une tâche commune indispensable et urgente pour les jeunes, les militants, les travailleurs dans leur ensemble. La convergence dans des actions centralisées contre toutes les répressions est absolument nécessaire pour porter un coup d’arrêt à la guerre qu’ils nous mènent d’en haut.

19/11/2014

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)