FT-CI

CPN du 14 et 15 juin

Lorsque la lutte de classes met sur la défensive la majorité du NPA

13/06/2014

Lorsque la lutte de classes met sur la défensive la majorité du NPA

Le dernier CPN a failli ne pas avoir lieu. A seulement quelques heures du début de celui-ci, certains de ses membres proposaient de l’annuler. Le prétexte était la grève des cheminots, mais chacun comprend bien que si une direction veut se réunir, elle se donne les moyens et que des alternatives en termes de transport existent. Mais les raisons de fond n’étaient pas là . Divisée sur les leçons ã tirer du résultat des élections européennes et sur un axe central de son orientation – l’opposition de gauche – au moment même où elle entendait lancer la préparation du Congrès et débuter une offensive contre la gauche du parti, la majorité visiblement ne tenait pas plus que cela ã ce que le CPN puisse se réunir. La puissante grève des cheminot-e-s, qui contredisait toutes les analyses défaitistes du mouvement ouvrier sur lesquelles se fondait la justification de la politique majoritaire, n’arrangeaient définitivement pas les choses… et ce n’était pas forcément par manque de trains !

La solution de compromis trouvée a été celle d’un CPN sur une journée et l’ordre du jour a été revu. La proposition articulée autour de l’analyse de la situation et des processus de la lutte de classes en cours (en particulier la grève des cheminot-e-s) a été acceptée d’emblée, pour notre propre surprise, nous ne le cachons pas. Pour une fois nous avons pu discuter de façon un peu sérieuse sur la situation politique, les luttes en cours et l’intervention du parti, même si c’est dommage que la dynamique fractionnelle imposée par la majorité ait fini par prendre le dessus et qu’il n’y ait pas eu de résolutions concrètes.

Un certain nombre de conclusions se dégagent néanmoins de ces débats et des évènements qui s’en sont suivis.

La première est que la majorité actuelle du NPA traverse une crise importante avec une partie de ses membres remettant en cause – quoique sans aller jusqu’au bout de leur propre raisonnement – le cœur de sa politique. Ces divisions la mettent en difficultédans sa lutte contrela gauche du parti, mais peut en même temps accentuer les tendances aux fuites en avant fractionnelles et ã des pratiques délétères. Le fait que l’ensemble des membres de la majorité ait quitté le CPN avant sa fin est un symptôme à la fois de ce type de pratique et de sa faiblesse.

La deuxième est que cette crise de la majorité n’est que l’apparence d’une crise bien plus profonde, celle du NPA en tant que parti large censé occuper un espace politique, médiatique et électoral à la gauche de la gauche et sans implantation réelle.

La troisième, qui découle des deux premières est qu’il est urgent pour la gauche du parti de passer à l’offensive et de se constituer en véritable alternative de direction, pour un autre type de parti, révolutionnaire, implanté dans les principaux bastions de la classe ouvrière et démontrant son utilité sur le terrain de la lutte de classes.

L’étape qui arrive, celle de préparation du Congrès, doit être l’occasion de mener les débats stratégiques et d’orientation au sein de la gauche du parti en visant la constitution d’une plateforme commune, tout en multipliant les expériences d’interventions qui permettront de tester dans la réalité nos points d’accord. En ce sens, l’intervention volontariste et concertée à l’égard de la grève des cheminot-e-s menée en particulier par les camarades d’AR, de l’Etincelle et du CCR constitue un point d’appui important qu’il faut valoriser et approfondir.

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)