FT-CI

La chute d’un nouvel avion de Malaysian Airlines et le délitement de la situation internationale

20/07/2014

La chute d’un nouvel avion de Malaysian Airlines et le délitement de la situation internationale

Un Boeing 777 Malaysian Airlines avec 295 passagers s’est écrasé le jeudi 17 près de Shakhtarsk, une cinquantaine de kilomètres à l’est de Donetsk en Ukraine. Cet événement a très vite engendré une grave crise internationale aux conséquences imprévisibles. Comme nous avons signalé auparavant, la crise ukrainienne est un point d’inflexion de la géopolitique internationale et crée des fortes tensions et divergences, non seulement entre la Russie et les puissances occidentales, mais également entre ces dernières, notamment les Etats-Unis et l’Allemagne.

A la crise de la NSA et l’expulsion du principal représentant des services secrets états-uniens de l’Ambassade américaine ã Berlin (chose que jusque-là ne se faisait que pour des Etats « parias » tels que la Corée du Nord et l’Iran, comme le souligne le Guardian du 11 juillet), s’ajoute la politique agressive et dans une grande mesure irresponsable du gouvernement américain en Ukraine. Celle-ci est en train d’ouvrir une brèche sans précédent entre la puissance hégémonique déclinante à l’échelle mondiale – les Etats-Unis – et celle qui s’est imposé depuis cinq ans comme puissance incontestable en Europe – l’Allemagne.

Le caractère imprévisible des Etats-Unis dans son acharnement souvent désordonné ã éviter l’inévitable déclin de son hégémonie [1] amène certains cercles du pouvoir en Allemagne ã s’interroger sur l’intérêt de rester accroché ã une alliance avec les Etats-Unis, alliance qui a été centrale pour l’ordre établi dans l’après-guerre, et ã pencher pour un rapprochement avec la Russie.

Côté ukrainien, la situation sur le terrain militaire n’a cessé de se dégrader ces derniers jours pour les forces liées au gouvernement qui ont totalement échoué ã acculer les forces rebelles et ã couper leur liaison avec la Russie. Il y a par ailleurs de plus en plus de médias (dont récemment la BBC) qui dénoncent « l’infiltration » de secteurs fascisants venus de l’étranger parmi les soutiens du soi-disant gouvernement démocratique de Kiev.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant qu’Obama ait tenté il y a quelques jours de renforcer les sanctions contre la Russie, notamment avec une limitation de l’accès ã des financements à long terme pour les établissements financiers russes, nouvelle qui a été reçu plutôt froidement en Europe occidentale.

En effet, il faut savoir que la France, qui jusqu’à il n’y a pas longtemps était clairement « atlantiste », a commencé ã prendre ses distances à l’égard des Etats-Unis après que ceux-ci aient ouvertement critiqué la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie et aient également imposé des lourdes sanctions économiques (à hauteur de neuf millions de dollars) à la BNP Paribas pour ne pas avoir respecté l’embargo ã Cuba, Iran et Soudan. Il s’agit de l’amende la plus élevée qui n’ait jamais été appliquée contre une banque, en plus dans un contexte où cet embargo avait été décidé par les Etats-Unis de façon unilatérale.

C’est dans ce contexte que s’écrase l’avion de Malaysian Airlines. N’est-ce pas le prétexte idéal cherché par les Etats-Unis pour contrecarrer toutes ces tendances contraires ã sa domination ? Nous ne le savons pas encore. Mais ce qui est sûr c’est que la grande machine des médias anglo-saxons a été mise en route, ce qui peut faire monter la tension très vite. Lorsqu’ une catastrophe de ce type, survenue ã quelques heures de plusieurs capitales européennes, peut être un engrenage de la crise géopolitique internationale, on voit bien qu’on atteint un niveau de crispation inédit depuis des décennies.

  • NOTAS
    ADICIONALES
  • [1La situation est en ce sens radicalement distincte de celle des années 1970, lorsqu’après la défaite au Vietnam les Etats-Unis sous la présidence de Reagan ont pu entamer une forte restauration, consolidée plus tard abec la dissolutions de l’URSS.

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)