FT-CI

Brésil

Une vague nationale de grèves et des mobilisations populaires et de la jeunesse

12/06/2014

Une vague nationale de grèves et des mobilisations populaires et de la jeunesse

Enseignants, éboueurs, employés communaux, universités, travailleurs des banques, ouvriers du bâtiment, chauffeurs de bus, ouvriers de l’automobile, travailleurs du métro... Dans tous les coins du pays les grèves se sont multipliées depuis le début de cette année, souvent de façon spontanée et radicale.

La victoire éclatante des balayeurs de Rio en mars s’est illustrée en sachant utiliser la période de Carnaval pour imposer leurs revendications. En cela, elle a montré la voie : on a compris que le fait de se mobiliser pendant des grands événements, devant les touristes et les caméras du monde entier pouvait jouer dans le rapport de forces et être vraiment efficace, ce qui explique la multiplication de grèves à la veille de la Coupe du Monde.

Ces grèves, qui se combinent avec la poursuite des manifestations de la jeunesse et des mobilisations massives, de mouvement sociaux comme les sans-logis, mettent le gouvernement face ã un choix difficile : S’il ne cède pas au moins une partie des revendications des travailleurs, il risque d’avoir la Coupe du Monde fortement perturbée, notamment lorsqu’il s’agit de grèves dans des services stratégiques comme les transports. S’il cède, il pourrait encourager d’autres ã entreprendre la même voie et approfondir la dynamique de la vague de grèves.

Il choisit donc souvent la voie de la répression, tout en offrant certaines concessions ã quelques mobilisations comme le Mouvement des Travailleurs Sans-Toit (MTST) – qui avaient été des milliers ã manifester la semaine dernière et ã entourer un des stades du Mondial – pour essayer d’éviter la convergence et tenter d’isoler les grèves.

Mais c’est souvent aussi les syndicats bureaucratiques et liés au gouvernement qui sont mis en porte-à-faux, car toute une partie de ces grèves se font à l’insu de la direction de leurs syndicats. En plus du cas des balayeurs de Rio, que nous avons déjà traité dans les pages de l’Anticapitaliste n°235 une grève récente est assez symptomatique de ce type de phénomène : celle des chauffeurs de bus de la ville de São Paulo.

Après un début de mobilisation, le syndicat jaune et mafieux organise une AG ce lundi et fait voter un accord avec le gouvernement. Mardi matin les bus sortent normalement des dépôts et commencent ã circuler. Mais vers midi les chauffeurs commencent ã demander aux passagers de descendre, et emmènent les bus dans des grands carrefours et boulevards, pour ensuite les y abandonner, bloquant les routes. Un chaos dans cette ville déjà chaotique. Lorsqu’un journaliste demande ã un des meneurs du mouvement pourquoi, s’ils voulaient faire grève, ils ne sont pas allés à l’AG du syndicat, celui-ci répond : « Mais vous êtes fou, vous voulez que je me fasse tabasser par les bureaucrates ? ». Et lorsque le journaliste demande pourquoi alors ne pas avoir tout simplement empêché la sortie des bus des dépôts dès le matin le même chauffeur répond : « Mais vous rigolez, maintenant vous voulez que je me fasse tabasser et par les bureaucrates du syndicat et par les gros bras du patron ? Ici dans la rue on est bien, car on est entre camarades »

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)