FT-CI

Collectif pour une Tendance Révolutionnaire dans le NPA

Pour une analyse marxiste et une réponse ouvrière révolutionnaire à la crise

14/01/2011

Nous subissons la crise du capitalisme la plus grave depuis les années 1930. Après avoir renfloué les banques et creusé les déficits publics, les gouvernements de droite ou de gauche font payer la crise mondiale du capitalisme aux travailleurs : licenciements, plans d’austérité, remise en cause des acquis. L’analyse de la crise et le programme qui en découle sont un enjeu décisif du congrès.

Selon l’analyse keynésienne des réformistes, la crise serait due aux salaires trop bas. En les augmentant, on relancerait la « demande », ce qui inciterait les capitalistes ã produire davantage. On aurait à la fois un meilleur « partage des richesses » et la croissance. On sortirait de la crise sans sortir du capitalisme. Cette analyse est une escroquerie qui entretient les illusions dans un possible capitalisme ã visage humain.

Car la crise s’explique en réalité par la suraccumulation de capital : trop peu de plus-value est produite par rapport à la valeur du capital engagé. D’où la situation en apparence paradoxale de profits exorbitants en quantité… mais faibles rapportés à la masse de capital engagé. Dans le cadre du capitalisme, la hausse générale des salaires aggraverait la crise en diminuant encore le taux de profit. Mais nous revendiquons la hausse des salaires, le partage des heures de travail jusqu’à disparition du chômage, car nous partons des besoins des travailleurs, et non des limites de ce système monstrueux. Celui-ci ne peut relancer réellement la croissance sans une vague de faillites ou/et une grande guerre (abaissant fortement la valeur du capital engagé et relevant donc le taux de profit), bref sans chômage de masse, baisse des salaires réels, misère, et souffrances inouïes.

Il est crucial que notre parti se dote d’une analyse marxiste de la crise. Or la direction sortante n’en propose aucune explication sérieuse pour le congrès, et les textes de sa commission économique tendent ã reprendre l’analyse keynésienne en l’expliquant par l’insuffisance des salaires. en découle un programme tendant au réformisme dans le texte Nos réponses à la crise des PF1 et 3 :

Il laisse croire qu’on pourrait interdire les licenciements sans en finir avec le capitalisme, par des « punitions » contre les patrons, comme la CGT avec sa sécurité sociale professionnelle. Nous voulons au contraire que le NPA aide les travailleurs ã se battre pour empêcher les licenciements, en refusant les indemnités de départ comme horizon indépassable, pour l’expropriation sous contrôle ouvrier, comme l’a fait la CGT Philips Dreux

Il conçoit le « socialisme du 21e siècle » comme une extension des coopératives et appelle ã subventionner cette prétendue « économie sociale ». À cette logique réformiste, gradualiste et utopique, nous opposons la nécessité d’exproprier les grands groupes capitalistes, de s’approprier et transformer les forces productives de façon rationnelle et démocratique, pour satisfaire les besoins tout en préservant l’environnement.

Il fixe l’objectif d’un « gouvernement au service de la population », donc un gouvernement qui ne serait pas celui des travailleurs eux-mêmes et n’impliquerait pas la destruction des institutions actuelles. Nous y opposons un programme de transition qui lie systématiquement les revendications immédiates à la nécessité de la prise du pouvoir par les travailleurs auto-organisés, vers le communisme.

Collectif pour une Tendance Révolutionnaire

http://collectiftrnpa.wordpress.com

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)