FT-CI

France

Les pilotes d’Air France font échouer le plan de délocalisation, mais la grève continue

27/09/2014

Les pilotes d’Air France font échouer le plan de délocalisation, mais la grève continue

La grève des pilotes d’Air France est historique pour différentes raisons. Débutée le 15 septembre, elle a battu le précédent record de durée qui remontait ã 1988. Avec sa détermination et son poids stratégique dans le secteur aéronautique, les grévistes ont obtenu mercredi dernier le retrait du projet de développement de Transavia Europe, sa filiale ã bas coût.

Celle-ci aurait permis l’ouverture de bases pour la compagnie hors de France et de Hollande, avec des législations du travail dans les pays concernés moins favorables que celles en vigueur actuellement.

Cette première défaite du plan de délocalisation est un véritable signal d’alarme en France et en Europe, en cette période où le gouvernement a dit qu’il n’y a rien d’autre ã faire que réformer et s’attaquer aux conquêtes sociales conquises sur des décennies.

La direction et Matignon veulent faire plier les syndicats

Ayant réussi ã faire passer le plan Transform 2015 comme une lettre à la poste, sans que cela ne suscite de véritable grève, avec 8000 suppressions de postes dont 550 chez les pilotes, le PDG d’Air France Alexandre de Juniac était bien confiant. Il a cependant commis une grave erreur de calcul : il n’a pas anticipé la détermination des pilotes. Se voyant obligé de faire machine arrière sur une partie essentielle de son plan de transformation de KLM-Air France sur le marché très concurrentiel du low-cost européen, il cherche maintenant ã imposer ses conditions dans le volet Transavia France. Mais les pilotes ne sont pas disposés ã céder facilement. La création d’un statut de pilotes commun ã Air France, Transavia et Hop ! dans le court et le moyen-courrier avait en effet été la revendication initiale du conflit.

Face ã cette détermination, la direction d’Air France a pesé de tout son poids pour en finir avec cette grève. Une opération menée, de l’aveu même de la direction de la compagnie, main dans la main avec le premier ministre, Manuel Valls.

Pour la victoire des pilotes d’Air France !

Le secteur stratégique des transports semble être aujourd’hui le premier secteur de la classe ouvrière ã relever la tête depuis que le gouvernement de Hollande est en place, lequel compte sur la bienveillance des directions syndicales qui font tout pour éviter le confit, utilisant comme excuse le fait que c’est un gouvernement de “gauche”.

La grève de la SNCF en juin dernier, même si elle s’est terminée par une défaite partielle face ã un plan de réforme qui doit s’appliquer concrètement dans les prochaines années, avait déjà montré une nouvelle combattivité dans ce secteur clé du prolétariat français. Maintenant, comme nous le voyons, ce sont les pilotes qui prennent de la hauteur. Dans la mesure où une victoire catégorique de ces derniers constituerait un signe d’encouragement ã toute la classe ouvrière, c’est non seulement le gouvernement et la direction comme on l’a vu, mais aussi les directions syndicales qui sont prêtes ã tout faire pour faire échouer cette grève. Ainsi les responsables de FO et de la CFDT attisent un sentiment anti-pilotes afin d’empêcher que d’autres secteurs des travailleurs aéronautiques s’unissent au mouvement. Ces briseurs de grève, véritables contremaîtres de la direction d’Air France, affirment de façon incroyable que les pilotes devraient aussi faire des efforts, que ce n’est pas seulement au personnel au sol de les prendre en charge. Ils les accusent de corporatisme et font tout pour miner leur mouvement, au lieu de s’appuyer sur lui pour faire reculer les plans de flexibilisation et de précarisation de la direction, qui affectent ã divers titres l’ensemble des travailleurs de l’entreprise.

La réalité est que, derrière sa fermeté apparemment retrouvée, le gouvernement de son côté, qui avait mis la pression sur la compagnie concernant son projet européen, craint que cette lutte ne réussisse, ce qui serait un véritable recul, pour la première fois depuis longtemps, dans l’offensive antiouvrière. Une telle victoire serait des plus encourageantes, non seulement pour les pilotes, non seulement pour les salariés de la compagnie, mais aussi pour le monde ouvrier dans son ensemble. C’est pour cela que cette lutte doit gagner !

27/09/2014

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)