FT-CI

Gouvernement Valls 2

Hollande au gouvernement, Rothschild au pouvoir

29/08/2014

Hollande au gouvernement, Rothschild au pouvoir

S’il manquait une démonstration symbolique du caractère anti-ouvrier et libéral de la politique de Hollande, la formation du nouveau gouvernement Valls II le confirme ouvertement, avec la nomination d’Emmanuel Macron, ex-gérant de la banque Rothschild et connu pour sa proximité avec les milieux d’affaires, au poste de nouveau ministre de l’Economie.

Cet ancien conseiller du président de la République, promu par le fidèle "conseiller des princes" Jacques Attali (personnage infâme s’il en est, qui salit le nom de socialisme en se définissant comme socialiste ultra libéral et en proposant les contre-réformes que les plus importants représentants historiques du libéralisme français n’ont jamais osé) et père, selon des sources sûres, du Pacte de Responsabilité.

Ce pacte voté au premier trimestre réduit les charges fiscales pour les entreprises, avec pour objectif de baisser le coût du travail pour les employeurs, de manière ã augmenté la compétitivité. Ce soit-disant "pacte" est l’expression de l’acceleration du chemin vers la droite du gouvernement Hollande depuis le début de l’année, qui répond de plus en plus aux exigences du MEDEF.

Demain, poursuivant cette demonstration symbolique, Valls sera présent à l’université d’été du MEDEF, son grand rendez-vous annuel ã Jouy-en-Josas, dans les Yvelines. De cette manière, Valls, suivant les pas de son prédecesseur Jean-Marc Ayrault en août 2012, est le second premier ministre en exercice qui participera ã cette grande réunion depuis la création du MEDEF en 1998, ce que ni Chirac ni Sarkozy n’avait fait. Toute cette mise en scène montre la conversion de ces sociaux-démocrates, bien éloignés de leur ancienne base sociale ouvrière, et aujourd’hui totalement intégrés au monde des entreprises et de la finance. Aujourd’hui rien ne permet de différencier les conservateurs de droite et les sociaux-démocrates, mise ã part une vielle tradition de gauches de plus en plus terne, et qui ne peut donner la moindre expectative de changement aux desespoirs des classes populaires. Le Parti Socialiste et l’UMP possèdent pour l’essentiel le même programme de contre-réformes et les mêmes pratiques, jusqu’à rechercher leur personnel politique dans les mêmes milieux, en particulier la banque Rothschild. Déjà ã l’époque, Georges Pompidou fut directeur général de la banque Rothschild avant de devenir le premier ministre du Général De Gaulle. Plus récemment, en 2007, Nicolas Sarkozy, avait choisi son ancien directeur de cabinet du ministère de l’Economie François Pérol, devenu banquier des affaires et associé-gérant de la même banque Rothschild entre 2005 et 2007 pour le nommer secretaire général adjoint à la présidence. Les transferts entre le personnel politique et les milieux des entreprises sont devenus comme on le voit monnaie courante.

En rompant alors une ultime « promesse » (comme le pense la presse conventionnelle, bien que nous savons que pour un politicien bourgeois ses paroles ne sont que du vent), Emmanuel Macron devient le ministre de Hollande sans avoir jamais été élu. Les couloirs de la haute administration de Bercy, qui connaissent Marcon depuis sa fonction comme inspecteur des finances, et les bureau de la banque des entreprises sont chaque fois un peu plus les lieux où se forment les « cadres » de celui que l’on nomme encore le Parti Socialiste français.

  • TAGS
Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)