FT-CI

Solidarité Internationaliste

Halte à la répression et aux assassinats ! Solidarité avec les travailleurs, la jeunesse et le peuple égyptien en lutte !

27/11/2011

Vendredi 18 novembre des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblé sur l’emblématique Place Tahrir contre la tentative du Conseil Suprême des Forces Armées de se réserver le droit de réviser n’importe quel article de la nouvelle Constitution qui entrerait en contradiction avec les « principes basiques de l’État », notamment tout ce qui pourrait toucher l’armée, ã commencer par le budget. Cette nouvelle Constitution devrait être rédigée par les parlementaires qui seront élus aux élections du 28 novembre prochain. La répression brutale menée par le gouvernement militaire qui a en quatre jours a couté la vie ã plus de trente manifestants et a blessé des centaines de personnes n’a fait qu’approfondir la mobilisation. Face ã cette grave crise le gouvernement conduit par le premier ministre Essam Sharaf a démissionné et l’Armée a annoncé qu’elle se retirerait du pouvoir en juillet 2012 mais la situation reste ouverte et la mobilisation populaire continue.

Les organisations qui composent la Fraction Trotskyste – Quatrième Internationale tiennent ã saluer la mobilisation massive des travailleurs, des jeunes et du peuple d’Égypte et appellent à la soutenir.

La chute du dictateur Hosni Moubarak, vieil allié de l’impérialisme nord-américain et garant de leurs intérêts dans la région, a représenté le point culminant des journées de janvier et février 2011 faites de grèves et de manifestations mais elles n’ont absolument pas marqué la fin du processus révolutionnaire. Bien au contraire les mobilisations et les luttes ouvrières qui se sont maintenues pendant cette année démontrent que le renversement du dictateur n’a été qu’un premier pas et que les revendications qui ont été le moteur de la mobilisation ouvrière et populaire restent d’actualité.

Le Conseil Suprême des Forces Armées, au pouvoir depuis la chute de Moubarak, se propose de canaliser le processus révolutionnaire ouvert en appelant ã soutenir un gouvernement issu de la Junte Militaire qui n’est rien d’autre que la continuité du vieux régime, qui a attaqué les libertés fondamentales comme le droit à la grève et a maintenu l’essentiel de l’appareil de sécurité et de la justice militaire. Pour preuve les plus de 12000 jugements des tribunaux militaires contre des activistes, des militants et des journalistes ; la dure répression contre ceux qui critiquent le gouvernement et manifestent, les tortures dénoncées par les militants et les organisations sociales et politiques et les assassinats contre les manifestants dans les rues. Enfin, les traités de paix avec de paix avec l’État d’Israël et l’alliance avec l’impérialisme ont été jusqu’à présent respectés.

Nous sommes solidaires des travailleurs qui ont continué à lutter contre le gouvernement militaire et ses agents, non seulement au moyen des grèves et des mobilisations, mais aussi en affrontant la bureaucratie syndicale et en cherchant ã fonder de nouvelles organisations comme la Fédération de Syndicats Indépendants (ITUF).

Nous sommes solidaires des jeunes, des travailleuses et des travailleurs qui sont retournés sur la Place Tahrir, notamment de ceux qui ont souffert de la répression et des persécutions. Nous exigeons des poursuites contre les responsables de cette nouvelle vague répressive qui a couté la vie ã plus de 30 personnes ces derniers jours.

Face aux appels du Conseil Suprême visant ã discuter d’une issue négociée ou ã mettre en place un gouvernement de « salut national », nous avons confiance dans le fait que les travailleurs et la jeunesse mobilisés, qui sont en train de forger leur expérience depuis un an, ne tomberont pas dans ce nouveau piège qui se prépare. De notre point de vue, seule la mobilisation indépendante des jeunes, travailleuses et travailleurs des villes et des campagnes peuvent faire gagner sur les revendications pour lesquelles ils se sont battus. Pour cela, il faudra une grève générale insurrectionnelle qui en finisse avec le régime dictatorial du Conseil Suprême des Forces Armées et mette en place un gouvernement ouvrier et populaire.

- Non aux répressions, aux persécutions et aux assassinats !

- Poursuites des responsables de la répression !

- Vive la mobilisation des travailleurs, de la jeunesse et du peuple d’Égypte !

22/11/11

Fraction Trotskyste – Quatrième Internationale (www.ft-ci.org)

La Fraction Trotskyste- Quatrième Internationale est composée du PTS (Parti des Travailleurs Socialistes), Argentine, de la LOR-CI (Ligue Ouvrière Révolutionnaire pour la Quatrième Internationale), Bolivie, de la LER-QI (Ligue Stratégie Révolutionnaire), Brésil, du PTR-CcC (Parti des Travailleurs Révolutionnaires), Chili, de la LRS (Ligue de la Révolution Socialiste), Costa Rica, de la LTS(Ligue des Travailleurs pour le Socialisme), Venezuela, de CcC (Classe contre Classe) Etat Espagnol, de la LTS-CC (Ligue des Travailleurs pour le Socialisme – Contrecourant), Mexique, du groupe RIO, section sympathisante, Allemagne, des militants de la FT au sein du CCR/ Plateforme 4 du NPA, France, ainsi que des sympathisants de la FT-QI en Uruguay.

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)