FT-CI

LEFIGARO.COM - 29/01/11

Égypte : le bilan des violences s’élève ã au moins 92 morts

29/01/2011

MINUTE PAR MINUTE - Les nominations annoncées samedi n’ont pas calmé les manifestants. Depuis vendredi, au moins 85 personnes ont trouvé la mort dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

21h06 : Le président américain Barack Obama a réuni son conseil à la sécurité nationale pour faire le point sur la situation en Égypte. Il a ã nouveau exhorté le pouvoir ã mettre en oeuvre des réformes et ã faire preuve de retenue envers les manifestants.

20h59 : Douze personnes ont été tuées dans des accrochages entre manifestants et policiers ã Béni Soueif, au sud du Caire. En tout vendredi et samedi, au moins 85 personnes ont été tuées et des milliers blessées dans les heurts entre les manifestants et la police.

20h53 : Le président Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre britannique David Cameron appellent dans une déclaration conjointe le président Hosni Moubarak ã « engager un processus de changement » face aux « revendications légitimes » de son peuple.

« Il est essentiel que les réformes politiques, économiques et sociales ã venir que le président Moubarak a promises soient mises en oeuvre pleinement et rapidement et qu’elles répondent aux aspirations du peuple égyptien », déclarent les trois responsables européens.

19h05 : L’opposant Mohamed ElBaradei juge les nominations d’un vice-président et d’un premier ministre « insuffisantes » et appelle de nouveau Hosni Moubarak ã partir pour le bien du pays.

18h11 : Alors que des scènes de pillage ont été signalées dans certains quartiers de la capitale égyptienne, le porte-parole du ministère de la Défense a appelé une nouvelle fois la population ã respecter le couvre-feu. Une source au sein des services de sécurité a affirmé par ailleurs que des incidents avaient éclaté dans une prison au nord-est du Caire, où des détenus ont tenté de s’échapper. Leur tentative a échoué mais le bilan avancé par cette source est de huit morts et 123 blessés.

Un vice-président et un premier ministre nommés

16h59 : Le ministre de l’Aviation, le général Ahmad Chafic, a été chargé de former un gouvernement par un décret du président Hosni Moubarak.

16h18 : Le chef du Renseignement égyptien Omar Souleiman a prêté serment en tant que vice-président, premier poste du genre depuis que le président Hosni Moubarak a pris le pouvoir en 1981.

16h15 : Le président Hosni Moubarak a tenu en fin d’après-midi « une réunion politique importante »au siège de la présidence, a annoncé la télévision d’État.

15h43 : Des dizaines de milliers de manifestants bravent ã présent le couvre-feu au Caire.

15h33 : Trois manifestants ont été tués samedi au Caire dans une tentative d’assaut contre le ministère égyptien de l’Intérieur, rapporte la chaîne de télévision al-Jezira.

15h14 : Un haut responsable du parti au pouvoir en Égypte, Ahmad Ezz, largement perçu comme un des piliers d’un régime corrompu, a démissionné du Parti national démocrate. Ce magnat de l’acier était membre du secrétariat politique de PND. Il est par ailleurs un proche du fils du président Hosni Moubarak, Gamal.

14h23 : Plusieurs dizaines de milliers de manifestants appellent depuis le Caire au départ du président Hosni Moubarak.

13h57 : Les Frères musulmans appellent ã une passation pacifique du pouvoir. Dans un communiqué, la principale force d’opposition en Egypte affirme son soutien au « soulèvement pacifique béni » et demande la mise en place d’« un gouvernement de transition sans le Parti national démocrate [au pouvoir] qui organise des élections honnêtes et une passation pacifique du pouvoir ».

Au moins 62 morts vendredi

13h11 : D’après des informations obtenues auprès des hôpitaux, les heurts ont fait vendredi 62 morts, dont 35 au Caire.

12h26 : La durée du couvre-feu pour le Caire, Alexandrie et Suez a été allongée de trois heures. « Les forces armées exhortent tout le monde ã commencer ã respecter le couvre-feu ã partir de 16 heures jusqu’à 8 heures le lendemain jusqu’à nouvel ordre [...], sous peine de sanctions légales », indique un communiqué. Le couvre-feu courait jusqu’à présent de 18 heures ã 7 heures du matin.

Des scènes de pillage ont été constatées dans les grandes villes. Crédits photo : Ben Curtis/AP
12h12 : Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a téléphoné samedi au président égyptien Hosni Moubarak pour lui exprimer sa solidarité et dénoncer « les atteintes à la sécurité et la stabilité » de l’Egypte. Il est le premier chef d’Etat arabe ã réagir publiquement et ã prendre position aussi ouvertement en faveur du régime en Egypte, en place depuis 1981.

11h51 : Des milliers de manifestants ont affronté la police ã Alexandrie, dans le nord de l’Egypte, et des tirs ã balles réelles ont eut lieu. Depuis vendredi, on dénombre 20 morts dans cette ville.

Le gouvernement démissionne

11h49 : Attendue depuis l’intervention télévisée vendredi soir de Hosni Moubarak, la démission du gouvernement, dirigé par le premier ministre Ahmed Nazif, a été annoncée par la télévision d’Etat. Un nouveau cabinet devrait être formé dans la journée.

11h03 : Hosni Moubarak « doit partir », a déclaré l’opposant Mohamed ElBaradei à la chaîne France 24. Comme vendredi, il a assuré qu’il manifesterait dans la journée « pour contribuer ã apporter un changement ».

10h58 : L’armée appelle la population ã ne pas se rassembler et ã respecter le couvre-feu.

10h10 : Des témoins font état de heurts violents entre les manifestants et la police ã Ismaïliya, une ville située au nord de Suez.

La téléphonie mobile reprend

9h58 : Un supermarché du géant français Carrefour a été pillé samedi matin à la périphérie du Caire, dans le quartier de Maadi, où réside une important communauté d’expatriés. Tard vendredi soir, des scènes de pillage avaient déjà été constatées dans plusieurs quartiers du Caire.

9h23 : Le bilan des manifestations pourrait nettement s’aggraver. Sur la chaîne de télévision al-Jezira, un journaliste affirme avoir vu une vingtaine de cadavres dans la ville d’Alexandrie après les affrontements de la veille entre les manifestants hostiles au président Hosni Moubarak et les forces de l’ordre. Vingt-sept morts avaient été recensés jusqu’alors, selon des sources médicales, dont treize au Caire.

8h55 : Les services de téléphonie mobile, totalement coupés vendredi, reprennent partiellement, selon des témoignages sur place. Il reste toutefois impossible d’envoyer des SMS et l’accès aux sites Internet du pays n’a pas non plus été réactivé. Vendredi, Vodafone avait expliqué que tous les opérateurs présents en Égypte avaient « reçu l’ordre de suspendre leurs services dans certaines zones sélectionnées ».

8h41 : Le discours télévisé de Hosni Moubarak, vendredi soir, n’a pas apaisé le pays. Plusieurs milliers d’Égyptiens ont commencé ã se rassembler samedi matin dans le centre du Caire. Des tirs de police ã proximité des manifestants ont été entendus.

Notes liées

No hay comentarios a esta nota

Journaux

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)