FT-CI

Argentine | LEAR

5ème journée de lutte nationale et quatre camarades arrêtés pour s’être solidarisés des travailleurs en lutte contre les licenciements !

09/08/2014

5ème journée de lutte nationale et quatre camarades arrêtés pour s’être solidarisés des travailleurs en lutte contre les licenciements !

Aujourd’hui avait lieu la 5ème journée nationale de lutte en solidarité avec les travailleurs et travailleuses de Lear licenciés ou mis ã pied au mépris de la loi, des délégués syndicaux attaqués par la direction comme les bureaucrates voyous du SMATA (syndicat des ouvriers mécaniciens et du transport), et des piquets et blocages de l’autoroute Panaméricaine (sur le site de Pacheco où se trouve l’usine Lear dans la zone nord de Buenos Aires) réprimés par de vrais bataillons de gendarmes.

La justice a cependant rendu il y a peu un verdict favorable aux travailleurs, forçant le ministre du travail ã imposer aux patrons de Lear de réintégrer les délégués syndicaux en question. En guise de réponse, les patrons ont tout simplement décidé de fermer toute l’usine pendant 15 jours, brandissant la menace que le site pourrait même fermer : quoi de mieux qu’un lock-out pour affaiblir les travailleurs, et ce genre de menaces pour les diviser ?

Mais malgré le feu croisé du patronat, de la bureaucratie syndicale et du gouvernement depuis plusieurs semaines, les travailleurs-ses et les militant-e-s ne désarment pas plus aujourd’hui qu’hier ! Au contraire, c’est peut-être aujourd’hui un nouveau pas qui a été franchi dans l’intensité et l’ampleur de l’affrontement de classes historique qui se joue actuellement. En effet, c’est au tour de l’usine Ford, ã quelques kms de celle de Lear, d’avoir été paralysée aujourd’hui grâce ã un important piquet bloquant la sortie des camions de l’usine Johnson Controls, un de ses équipementiers (comme Lear) qui avait également licencié un délégué indépendant de la bureaucratie du SMATA. Une preuve supplémentaire de cette possible montée en puissance du conflit qui se dessine, c’est le cap également franchi dans la répression (quoique dans la continuité des opérations policières antérieures de criminalisation des blocages ouvriers de la Panaméricaine) : aujourd’hui, quatre camarades du PTS, participant aux actions de solidarité avec les ouvrier-e-s de Lear, et cela au moment même du blocage de Ford, ont été bombés à la lacrymo, violentés et brutalement tirés de leur voiture (qui servait ã un blocage sur le site de Pacheco) et finalement arrêtés par la gendarmerie.

Relà¢chés dans la soirée, on notera que parmi ces quatre camarades, avec Maria Chavez, Guillermo Pistonesi et Patricio del Corro, on compte Victoria Moyano Artigas [1] qui est l’une de ces nombreux enfants séquestrés par la dictature (1976-1983). Or il y a quelques jours ã peine, c’était l’effervescence médiatique autour des retrouvailles, qui ont fait verser sa larme, dit-on, à la présidente Kirchner, entre Estela de Carlotto, éminente figure des mères de la place de mai, qui luttent depuis la fin de la dictature (1976-1983) pour rétablir la vérité sur les enlèvements d’enfants, subis dès l’accouchement par des femmes emprisonnées, et son petit-fils séparé dans le même contexte de sa mère, qu’elle recherchait depuis 37 ans. La situation est caricaturale par sa duplicité obscène : d’un côté la larme médiatique de la présidente, de l’autre les matraques et les menottes de ses flics !

Mais ne pas croire que cette caricature est purement locale. S’il y a bien un chef de gouvernement de « gauche » capable du même genre de grand écart, c’est sûrement Valls, qui est loin d’avoir sorti chez nous tout le grand jeu dont on l’imagine aisément capable…

09/08/2014

Notas relacionadas

No hay comentarios a esta nota

Periódicos

  • EDITORIAL

    PTS (Argentina)

  • Actualidad Nacional

    MTS (México)

  • EDITORIAL

    LTS (Venezuela)

  • DOSSIER : Leur démocratie et la nôtre

    CCR NPA (Francia)

  • ContraCorriente Nro42 Suplemento Especial

    Clase contra Clase (Estado Español)

  • Movimento Operário

    MRT (Brasil)

  • LOR-CI (Bolivia) Bolivia Liga Obrera Revolucionaria - Cuarta Internacional Palabra Obrera Abril-Mayo Año 2014 

Ante la entrega de nuestros sindicatos al gobierno

1° de Mayo

Reagrupar y defender la independencia política de los trabajadores Abril-Mayo de 2014 Por derecha y por izquierda

La proimperialista Ley Minera del MAS en la picota

    LOR-CI (Bolivia)

  • PTR (Chile) chile Partido de Trabajadores Revolucionarios Clase contra Clase 

En las recientes elecciones presidenciales, Bachelet alcanzó el 47% de los votos, y Matthei el 25%: deberán pasar a segunda vuelta. La participación electoral fue de solo el 50%. La votación de Bachelet, representa apenas el 22% del total de votantes. 

¿Pero se podrá avanzar en las reformas (cosméticas) anunciadas en su programa? Y en caso de poder hacerlo, ¿serán tales como se esperan en “la calle”? Editorial El Gobierno, el Parlamento y la calle

    PTR (Chile)

  • RIO (Alemania) RIO (Alemania) Revolutionäre Internationalistische Organisation Klasse gegen Klasse 

Nieder mit der EU des Kapitals!

Die Europäische Union präsentiert sich als Vereinigung Europas. Doch diese imperialistische Allianz hilft dem deutschen Kapital, andere Teile Europas und der Welt zu unterwerfen. MarxistInnen kämpfen für die Vereinigten Sozialistischen Staaten von Europa! 

Widerstand im Spanischen Staat 

Am 15. Mai 2011 begannen Jugendliche im Spanischen Staat, öffentliche Plätze zu besetzen. Drei Jahre später, am 22. März 2014, demonstrierten Hunderttausende in Madrid. Was hat sich in diesen drei Jahren verändert? Editorial Nieder mit der EU des Kapitals!

    RIO (Alemania)

  • Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica) Costa Rica LRS En Clave Revolucionaria Noviembre Año 2013 N° 25 

Los cuatro años de gobierno de Laura Chinchilla han estado marcados por la retórica “nacionalista” en relación a Nicaragua: en la primera parte de su mandato prácticamente todo su “plan de gobierno” se centró en la “defensa” de la llamada Isla Calero, para posteriormente, en la etapa final de su administración, centrar su discurso en la “defensa” del conjunto de la provincia de Guanacaste que reclama el gobierno de Daniel Ortega como propia. Solo los abundantes escándalos de corrupción, relacionados con la Autopista San José-Caldera, los casos de ministros que no pagaban impuestos, así como el robo a mansalva durante los trabajos de construcción de la Trocha Fronteriza 1856 le pusieron límite a la retórica del equipo de gobierno, que claramente apostó a rivalizar con el vecino país del norte para encubrir sus negocios al amparo del Estado. martes, 19 de noviembre de 2013 Chovinismo y militarismo en Costa Rica bajo el paraguas del conflicto fronterizo con Nicaragua

    Liga de la Revolución Socialista (LRS - Costa Rica)

  • Grupo de la FT-CI (Uruguay) Uruguay Grupo de la FT-CI Estrategia Revolucionaria 

El año que termina estuvo signado por la mayor conflictividad laboral en más de 15 años. Si bien finalmente la mayoría de los grupos en la negociación salarial parecen llegar a un acuerdo (aún falta cerrar metalúrgicos y otros menos importantes), los mismos son un buen final para el gobierno, ya que, gracias a sus maniobras (y las de la burocracia sindical) pudieron encausar la discusión dentro de los marcos del tope salarial estipulado por el Poder Ejecutivo, utilizando la movilización controlada en los marcos salariales como factor de presión ante las patronales más duras que pujaban por el “0%” de aumento. Entre la lucha de clases, la represión, y las discusiones de los de arriba Construyamos una alternativa revolucionaria para los trabajadores y la juventud

    Grupo de la FT-CI (Uruguay)